Maison

Rénover sa véranda : conseils pour réussir son projet

Une véranda ou une terrasse couverte joue un rôle important dans votre jardin. Il protège contre la pluie, le soleil et les feuilles mortes. Une véranda peut être autonome ou autonome contre le mur de la maison. Il peut être fabriqué en bois ou en aluminium, être ouvert à tous les endroits ou avoir des murs partiellement fermés.

Avec ses grandes baies vitrées, la véranda Essonne apporte beaucoup de lumière à votre intérieur, tout en ajoutant du charme à l’aspect général de votre maison. Cependant, faire construire une véranda implique un budget conséquent, il convient donc de ne pas choisir sa véranda à la légère.

La véranda comme solution de gain de place

Mieux conçue, équipée de vitrages isolants à contrôle solaire, la véranda Essonne nouvelle génération est confortable été comme hiver, à condition de ne pas être implantée au nord. En aluminium, plus rarement en bois, elle s’ouvre sur la maison sans séparation ou avec une porte vitrée coulissante. Elle permet d’agrandir et d’illuminer le séjour, de créer une cuisine ou une salle à manger avec vue.

L’idée en plus : Unifier les espaces en optant pour un même revêtement de sol dans la maison et l’extension, comme un parquet chaleureux.

Pour en profiter toute l’année, on la recouvre d’une pergola bioclimatique. Vous pouvez installer également une structure en aluminium qui est dotée en toiture de lames qu’on oriente à l’aide d’une télécommande pour se protéger du soleil, du vent et de la pluie, même battante. Une installation coûteuse à partir de 4 449 € mais durable, à accessoiriser de spots lumineux, d’un chauffage à infrarouge ou de stores verticaux brise-vent et soleil.

Quels matériaux privilégier pour construire une véranda ?

Il existe en effet plusieurs types de vérandas : la véranda en bois, la véranda en acier ou la véranda en aluminium. Comment choisir ? Il faut d’abord s’interroger sur ses besoins : la véranda va-t-elle véritablement être une pièce en plus, une pièce à vivre, un salon, une salle à manger ou même une cuisine ? Ou bien imaginez-vous votre véranda comme un jardin d’hiver ? Selon la région où vous vivez, le choix de matériau sera également différent. Par exemple, l’acier, s’il est très résistant, supporte assez mal l’humidité. Si vous vivez dans une région ensoleillée, foncez ; si en revanche vous habitez une région pluvieuse, préférez plutôt une véranda Essonne en aluminium.

En résumée, vous aurez besoin de :

  • poutres en bois
  • planches de toit
  • les soutiens
  • barres de fer
  • des vis
  • chevilles
  • mortier
  • ancrages de solives
  • feutre de toiture
  • bitume ou vernis

Les indices qui doivent vous pousser à rénover votre véranda

Condensation, ouvrants qui ne ferment plus aussi bien qu’avant et, donc, ne sont plus aussi étanches, usure générale de la structure… Autant de signaux anormaux et gênants qui doivent vous alerter et vous faire sérieusement envisager la question de la rénovation.

Sans oublier une sensation d’inconfort due à des surchauffes l’été et des températures très basses l’hiver. Des conditions extrêmes qui vous empêchent de profiter pleinement de votre véranda Essonne qui reste une annexe rarement utilisée au lieu devenir une véritable pièce à vivre. Salon, chambre, bureau et même cuisine… A condition d’être bien pensée, elle peut en effet servir quotidiennement et venir ainsi accroître la surface habitable de votre logement.

Quelle règlementation pour faire une véranda ?

Avant de faire construire une véranda ou de fabriquer soi-même sa véranda, il faut déjà être conscient du coût d’une telle construction. Le coût moyen serait de 24 000 euros, il faut compter au minimum 1000 euros par mètre carré. Quant aux règles d’urbanisme qui s’appliquent à la véranda, il vous faut vous renseigner sur le Plan Local d’Urbanisme de votre commune, qui indique notamment les règles d’implantation pour le voisinage. Enfin, si votre véranda n’excède pas 40 m2 et à conditions que la surface totale habitable ne dépasse pas 170 m2, une simple autorisation de travaux suffit à entamer la construction d’une véranda. Si en revanche votre véranda fait plus de 40 m2 ou si elle fait passer votre habitation à plus de 170 m2, vous devez déposer un permis de construire. Pour vous permettre de trouver des réponses claires à vos questions, voici un dossier consacré à la véranda sous toutes les coutures.

 

. Rénovation totale ou partielle : quelle est la meilleure option ?

Dans chaque immeuble, tôt ou tard, il est nécessaire de procéder à des rénovations. Mais comment est-il judicieux de procéder ? Est-il préférable de s’emparer directement de la grande truelle ou ne vaut-il pas mieux procéder à des petites réparations ponctuelles ?

 

Lorsque l’on décide de rénover sa véranda Essonne, on peut tout à fait envisager ne remplacer que quelques éléments : les vitrages, par exemple, pour passer du simple au double vitrage, ou encore les parties ouvrantes qui ne ferment plus correctement. L’on peut aussi installer des protections solaires mais, pour qu’elles soient efficaces, mieux vaut les placer en extérieur, un ajout pas toujours très esthétique. L’on peut aussi imaginer n’intervenir qu’en toiture, pour rajouter de panneaux opaques, par exemple, mais encore une fois la prudence s’impose car l’on risque de mettre en péril la solidité de l’édifice.

Une rénovation vaut-elle toujours la peine ?

La réponse est non. Si les coûts de rénovation estimés excèdent 70 % de la valeur d’un bâtiment, il vaut mieux envisager une nouvelle construction. Or, dans le cadre des travaux de rénovation, il n’est pas rare que des imprévus surviennent et fassent grimper encore les coûts. Faire appel à un professionnel de véranda Essonne ou entreprendre soi-même les travaux de rénovation ? Tout dépend de l’ampleur des dégâts rencontrés. Tout ce qui concerne l’isolation et l’étanchéité des baies vitrées, par exemple, requiert l’intervention d’un spécialiste. Vous pouvez toutefois effectuer les petits travaux comme changer les revêtements des murs ou du sol.

 

Comment here

placeholder="Your Comment">