Santé

Favoriser le sommeil chez l’enfant : nos conseils santé

Comment aider les enfants à trouver le sommeil

Dormir convenablement au quotidien est une condition importante pour le bien-être et la croissance des bébés. À l’instar des adultes, ces derniers peuvent avoir des difficultés à trouver le sommeil la nuit. Il revient donc aux parents de les aider à y arriver en trouvant des solutions efficaces contre le problème. Si vous cherchez aussi un moyen d’aider votre enfant à s’endormir, voici quelques astuces pratiques pour les petits de tout âge.

Utiliser un matelas adéquat

Dormir sur une bonne couchette permet de bénéficier d’un repos paisible et bienfaisant pour la santé. À l’opposé, un matelas trop ferme générera de l’inconfort chez l’enfant et inhibera la production de la mélatonine chez celui-ci. Pensez donc à offrir un matériel de couchage de bonne qualité à votre petit pour pallier ses nombreuses plaintes et pleurs de la journée. Si vous envisagez de le laisser dans une Creche à Lyon, assurez-vous que cette institution dispose d’un matelas mémoire de forme. En plus de son caractère souple, ce type de support de couchage s’adapte bien à la morphologie et au développement des enfants.

 

Mettre en place un environnement adapté

Selon de nombreuses recherches scientifiques, l’être humain a plus de facilité à se reposer dans un milieu calme. À l’évidence, les enfants et les nourrissons trouveront vite le sommeil dans un environnement dépourvu de toute manifestation bruyante. Éliminez alors toute source lorsqu’il est l’heure de border le petit.

 

En dehors de cela, il est important de retirer, les appareils électriques de sa chambre pour un meilleur confort. Ceux-ci sont à l’origine du phénomène de brouillard électrique qui impacte dangereusement le système nerveux. En outre, il faudrait que l’enfant dorme dans une pièce avec une température ambiante variable entre 18 et 20 ° C.

 

Opter pour une pièce sans lumière artificielle

Bien qu’elle serve à voir et à réaliser des activités, la lumière artificielle est prouvée scientifiquement comme un ennemi du sommeil. Elle contribue tout comme l’inconfort des matelas, à l’inhibition de la sécrétion de mélatonine dans l’organisme. À cet effet, les spécialistes recommandent de se retirer au moins trente minutes à l’avance de ces sources lumineuses avant de dormir. De la même manière, coucher un enfant dans une pièce avec une lampe allumée ne facilitera pas son endormissement. D’ailleurs, l’obscurité ne suscitera pas chez celui-ci des craintes particulières vu son activité psychique peu développée.

 

Utiliser son doudou de divertissement

Le doudou, pour un enfant, ne sert pas qu’à réaliser des parties de jeux divertissants ou à lui tenir compagnie, qu’il soit dans une crèche à Lyon ou ailleurs en France. Au-delà de sa fonction principale, vous pouvez l’utiliser pour favoriser le sommeil chez votre enfant. Le fait est que, cet accessoire permet de capter l’attention du petit et de stimuler son imagination sur un sujet bien précis. À force de le fixer ou de l’utiliser, il finira par s’assoupir pour tomber dans les bras de Morphée. Notez cependant que l’utilisation d’un doudou ne sera requise qu’en cas de force majeure, lorsque l’enfant a un sommeil difficile.

 

Instaurer des horaires de sommeil

Plus le corps est programmé pour réaliser une tâche particulière, plus il a tendance à s’y adapter dans le temps. Pour cela, il est utile si vous pensez favoriser le sommeil chez votre enfant, d’instaurer des heures de repos obligatoires. Cependant, le chronogramme fixé doit se montrer en adéquation avec la recommandation scientifique sur les heures de sommeil journalier, nécessaires en fonction de l’âge. Nonobstant son efficacité, il convient de souligner que cette solution est à mettre en place sur une période relativement longue. Tout dépendra en effet, de la capacité de votre enfant à respecter les horaires de sommeil que vous lui fixez.

 

Créer un rituel de sommeil

Mettre en place un rituel de sommeil les soirs peut être aussi stimulant pour le repos de l’enfant. Les institutions sanitaires recommandent néanmoins de fixer les activités en fonction des centres d’intérêt de ce dernier. À titre indicatif, votre petit peut démontrer son affection à la récitation des contes. D’autres, en revanche, apprécieront le fait d’écouter de la musique douce pour se reposer. Le mieux que vous pouvez faire dans ce sens est de surveiller le comportement de votre enfant ou de recourir, si besoin, à un psychologue.

Comment here

placeholder="Your Comment">