Finance

Peut on financer avec l’aide de l’état les etf dividendes ?

etf dividendes

Comprendre le fonctionnement des etf dividendes ?

Dit simplement, les ETF sont des placements en bourse. Il s’agit de se lancer dans des actions passives proposées par des centaines d’entreprises européennes ou partout dans le monde. En effet, le marché américain n’a plus le monopole en matière d’ETF. 

Depuis quelques années, les placements dans les etf dividendes battent leur plein sur le marché. Et pour cause, les investisseurs sont attirés par des transactions boursières qui soient faciles, avec peu de frais de gestion et avec des possibilités d’avantages fiscaux. Tel est le cas notamment des ETF attachés à un PEA ou un compte-titre, une assurance vie, etc. Attention toutefois à bien choisir votre placement en conséquence. Tous les ETFs ne sont pas éligibles au PEA. 

La facilité d’accès à ce genre d’investissement boursier ne gâche rien. En effet, il n’est pas obligatoire de passer par un courtier pour acheter une action. Vous pouvez vous adresser à un expert en investissement, gestionnaire de portefeuille comme vous pouvez demander simplement à votre banque. Il est également possible de faire vos placements en solo en vous inscrivant directement sur les plateformes dédiées. Vous pourriez ainsi mieux gérer vos placements et avoir la main mise sur vos investissements. 

Mais une question se pose : est-il encore une bonne idée d’investir dans un ETF dans le contexte actuel ? Certains investisseurs sont d’ores déjà en train de regretter leur transaction. Les dividendes depuis 2 ans posent en effet problème à certaines entreprises. 

Les conséquences du Covid19 sur les investissements en bourse

Comme la majorité des placements, la bourse a énormément souffert de la crise du Covid19. Elle a d’ailleurs été l’une des premières à chuter. Et pour les entreprises, le versement de dividende est assez problématique. Et pour cause, le confinement les a conduits à une baisse d’activité et une perte de revenu conséquente. 

Sur le compte des investisseurs, les etf dividendes manquent. Alors que les sociétés proposaient un versement après chaque année d’exercice, au cours de l’année 2020 déjà, le payement des dividendes était déjà problématique. Et la situation ne semble pas s’améliorer pour cette année. Du moins, les experts ne sont pas encore rassurants. 

Il n’en demeure pas moins que le marché de la bourse a rapidement repris depuis sa chute. De quoi rassurer certains investisseurs. Et d’ailleurs, quelques entreprises ont pu honorer leur versement malgré la situation. 

Les investisseurs dans les ETF pourront-ils toucher leur dividende cette année ?

La crise du coronavirus a commencé au cours de l’année 2020.  Ce qui a empêché notamment les investisseurs de toucher les etf dividendes de l’année 2019. En effet, le versement des rentes ne vient qu’une année après l’exercice en question. 

Cette année, alors que la crise n’est pas encore réellement passée, les investisseurs sont en droit de se demander si les dividendes pourront arriver à temps pour l’année d’exercice de 2020. Les entreprises qui proposent ce genre d’action ne sont pas très confiantes. 

La crise du coronavirus n’est pas encore passée. En plus, les conséquences financières de cette dernière ne se sont pas encore fait voir entièrement. Pour les entreprises qui profitent notamment de l’aide de l’État, le versement des dividendes, en règle générale, devra attendre. Les mesures imposées par les autorités obligent. 

Les mesures de l’État pour venir en aide aux entreprises en France

En France, afin de surmonter la crise, les entreprises ont pu profiter de l’aide de l’État. Elles ont en effet conservé certaines charges. En réparation de leur perte, l’État propose un programme d’accompagnement spécifique pour les grandes comme les petites entreprises. 

Néanmoins, les autorités ont mis en place des normes spécifiques pour la distribution de ces aides. Notamment, les entreprises qui ont versé les etf dividendes de plusieurs centaines d’euros sur le compte de leurs actionnaires se verront retirés leurs aides. Il est impossible de régler ce genre de dette avec les financements de l’État.

Il est également impossible pour les entreprises de demander un report de leur charge patronale et de leur crédit pour pouvoir libérer des fonds afin de régler les dividendes de leurs actionnaires. Cette mesure date du mois de mars 2020 et continue de s’appliquer.  Le cas échéant, des pénalités seront prévues pour celles qui ne respecteront pas les règles. 

En tous les cas, ce ne sont pas toutes les entreprises françaises qui sont aussi éligibles à ces mesures d’accompagnement. En  effet, il y a des normes d’éligibilités imposées par cette mesure. Notamment, les autorités se basent sur les chiffres d’affaires et le nombre de salariés. 

Investissement ETF : les entreprises se veulent rassurant

Pour autant, les entreprises qui proposent ce genre d’action se veulent rassurantes. Malgré que les versements tardent depuis quelque temps, les actionnaires ne perdront pas leurs bénéfices pour autant. Certaines sont en phase de trouver LA solution afin de réparer les pertes de ses actionnaires. 

Et quand bien même le versement s’avère impossible, la rentabilité de ce genre de placement n’est pas des moindres pour autant. En fonction de vos actions, leur genre et leur nombre, les etf dividendes peuvent être important. Ils varient de 5 à une soixantaine d’euros par action en moyenne. 

Qu’en est-il des etf dividendes pour cette année ?

Cette année, la question se pose : qu’en sera-t-il des Etf dividendes ? Avec les aides financières proposées par l’État, est-ce qu’il serait possible de payer les rendements des actions des investisseurs au cours des deux dernières années ? En effet, à cause de la crise actuellement, les investisseurs dans ce genre de marché n’ont pas pu toucher en 2020, le rendement de leur placement de 2019. Et il se peut que cette année 2021 ne puisse pas les rembourser davantage. 

En effet, certes, les grandes entreprises ont pu profiter de l’aide de l’État pour le règlement de leurs dettes et d’un soutien pour repousser les crédits ainsi que les participations sociales. Pour autant, ce soutien financier ne s’applique pas pour le versement des dividendes. Au contraire, des pénalités seront prévues pour les sociétés qui tenteront de passer outre cette mesure.

Comment here

placeholder="Your Comment">