Tourisme

Voici 4 choses à connaître avant de partir à Jérusalem

cité en Israel

Israël est une petite ville très agréable à visiter pour les nouveaux voyageurs. Malgré sa petite taille, sa capitale, Jérusalem, est également l’une des destinations les plus fantastiques. Cette ville de trois fois Sainte est un mélange harmonieux entre tradition et modernité, histoire et mémoire. La culture et la société israélienne est un peu complexes, qui font de ce lieu, un endroit vraiment fascinant à explorer. Vous voulez passer un petit séjour ? Découvrez les 4 conseils pratiques pour bien vivre à Jérusalem ou juste pour passer de bon temps en famille dans la capitale de l’Israel.

Les aéroports

Commençons par l’aéroport. Si vous avez décidé de partir à Jérusalem, il est important de savoir que Jérusalem n’a pas d’aéroport. Pour s’y rendre, il faut aller sur l’aéroport Ben Gourion de Tel-Aviv. Quand vous serez arrivé, vous trouverez des taxis collectifs et des bus qui peuvent vous rendre directement à Jérusalem. Mais pas seulement, il peut vous emmener dans tous les points du pays (Haïfa, Tibériade, Beersheba, Eilat…). Des trains desservent également pour se rendre à Jérusalem.

Au centre de la ville d’Israël, il y a un autre aéroport international, c’est celui d’Eilat. La piste est courte, elle ne peut pas recevoir tous les appareils. Mais heureusement, un nouvel aéroport est en cours de construction dans 20 km de la cité balnéaire.

La langue et la négociation

Pour partir dans un autre pays étranger, il est primordial de connaître la langue maternelle du pays. Deçà, lorsque vous allez aux marchés pour négocier aux vendeurs, vous comprendrez ce qu’il dit. En effet, en Israël, voire Jerusalem, les négociations avec les vendeurs ne sont pas seulement acceptées, mais attendues. C’est-à-dire que si vous n’essayez pas de marchander, vous serez considéré comme une frileuse.

Pour la langue à Israël, l’hébreu moderne et l’arabe sont les deux langues officielles. L’hébreu est pratiqué par 75 % des Israéliens (Juifs et Arabes). Il parle aussi l’anglais (première langue internationale), le français, le russe, l’allemand, le polonais, le hongrois et bien d’autres, qui sont toujours les langues maternelles de nombreux Israéliens.

La religion et population

L’État d’Israël n’est pas un état confessionnel. Pour Jérusalem, il est aussi appelé ville de « trois fois saintes » du fait qu’elle contient les lieux les plus sacrés des trois grandes religions monothéistes : le Judaïsme, le Christianisme et l’Islam. Les Juifs en provenance de l’ex-URSS représentent aujourd’hui 10 % de la population israélienne. Pour le reste, ce sont des Arabes israéliens et palestiniens qui sont musulmans (90 %) et les autres 5 % sont des chrétiens.

Jérusalem compte 56 lieux saints, voici les plus notables :

  • Mur des Lamentations pour les chrétiens, Mur occidental pour les Juifs, ou le Kotel, c’est un 2e temple et le dernier vestige du Temple érigé par Hérode el Grand.
  • Pour les chrétiens, l’église du Saint-Sépulcre édifiée sur le site du tombeau du Christ est vraiment un site sacré.
  • Le troisième lieu saint d’Israël est le Mont du Temple où se trouvait le Temple de Jérusalem avant sa destruction. C’est là que se trouve la mosquée al-Aqsa, d’où son autre nom l’Esplanade des Mosquées (Haram al-Sharif).

Savoir vivre Israélienne

Pour la monnaie utilisée à Jérusalem, les Israéliens utilisent le shekel comme monnaie, c’est qui est l’équivalent de 1euro = 4,8 ILS, en 2014. Là, vous pouvez utiliser des cartes internationales de paiement (Visa, American Express, Eurocard…). De nombreux distributeurs automatiques existent dans la ville de Jérusalem et l’aéroport.

Pour le savoir-vivre, le pourboire est laissé à votre appréciation. Pour les chauffeurs, il faut lui donner l´équivalent de 3 ou 4 euros par jour et par personne. Pour le guide, ce sera le double. Pour les porteurs et les serveurs, les usages sont très variables. Le mieux, c’est d’aligner votre pourboire sur l´économie du lieu.

Comment here

placeholder="Your Comment">