Agriculture

Comment simplifier l’écornage de veau

produits écornage

L’écornage de veau figure parmi les grandes étapes à réaliser lorsqu’on élève des troupeaux de veau. Mais il s’agit encore d’une pratique assez complexe qui exige une forte habileté, de l’énergie et une parfaite maîtrise de son animal. Mais comment simplifier l’intervention ? Le point.

Ecornage : une intervention obligatoire

Un éleveur ne doit pas faire l’impasse sur cette étape puisqu’après tout, cela va garantir la sécurité des troupeaux. Bien entendu, cela reste aussi une grande corvée dans la mesure où on doit accomplir les mêmes gestes et techniques avec l’ensemble de ses troupeaux. Heureusement que de nos jours, cette pratique est beaucoup plus simple contrairement aux méthodes ancestrales. En d’autres termes, l’objectif est de pouvoir déraciner complètement la corne pour qu’elle ne pousse plus. Dans ce cas, il faut viser les cellules productrices en les brûlant à l’aide des produits d’écornage. Ces derniers doivent répondre aux attentes et doivent aussi monter rapidement en température. Lors de cette intervention, la température doit être vraiment élevée voire de 600 à 700° en 7 secondes uniquement. Cela évitera de faire souffrir l’animal. Ainsi, il est utile de bien choisir un écorneur qui garantira cette température. D’autre part, pour brûler les ramifications, il faut être rapide et vraiment habile. En cas d’échec, les conséquences seront on ne peut plus désastreuses pour le bétail.

Le choix d’écorneurs

On voit de plus en plus de produits d’écornage sur le marché. Mais ils ne se choisissent pas n’importe comment car on doit accorder une importance particulière sur son ergonomie, sa prise en main et surtout à son mode de fonctionnement. Pour obtenir la température recherchée, il faut se tourner vers des matériels assez puissants et de haute qualité. Les écorneurs peuvent se décliner en plusieurs variantes mais en général, ils fonctionnent soit à gaz soit en mode électrique. Ce dernier est appréciable si on tient compte de la montée de température. En revanche, sachez qu’un écornage électrique peut aussi se faire en deux façons : sur secteur ou sur batterie. Il vaut mieux opter pour la première option afin de garantir la température recherchée en écornage. Si c’est sur batterie, il faut s’assurer quelle soit vraiment pleine. D’autre part, il est aussi utile de s’attarder sur les marques phares de ces produits car certaines ont tout bon en matière de qualité et d’efficacité.

Les différentes étapes

En général, il faut mettre l’animal dans une cage nommée cage de contention. Celle-ci doit être fonctionnelle et munir d’une barrière poussante pour entrer facilement l’animal ou bien des barrières antirecul. Le but est de bloquer efficacement l’animal et d’immobiliser sa tête à l’aide d’un œilleton ou d’un licol buccal. Quoi qu’il en soit, il faut veiller à ce qu’il ne souffre pas trop lors de cette opération pour éviter un accident grave sur son cornillon. Une fois que l’écornage est fini, pensez à encore immobiliser sa tête pour qu’elle ne bouge pas et faire les pansements nécessaires en utilisant des produits désinfectants efficaces. En bref, l’écornage est une pratique devenue aisée avec l’existence des produits d’écornage qui simplifient l’intervention et offre une bonne protection de ses troupeaux.

Comments (2)

  1. J’ai récemment lancé un blog, les informations que vous fournissez sur ce site m’ont grandement aidée. Merci pour tout votre temps et votre travail.

  2. J’ai aimé autant que vous allez recevoir effectué ici. Le croquis est de bon goût, votre matériel est élégant. néanmoins, vous devez être nerveux parce que vous souhaitez obtenir les résultats suivants. indiscutablement, revenez autrefois exactement comme vous le faites presque toujours si vous protégez cette augmentation.

Comment here